Réhabilitons Zac Efron.

Confession : j’aime bien Zac Efron.

Oh, je vous vois, derrière vos écrans, me conspuer. Mais de la même façon que j’assume mes plaisirs coupables musicaux, j’ai le courage de mes opinions lorsque je revendique les bouffées de nostalgie qui m’envahissent quand je re-re-re-re-re-re-regarde La boum, ma connaissance encyclopédique de la filmographie de Ben Affleck jusque dans ses mélo les plus sirupeux, et une certaine sympathie pour Zac Efron. Zola écrivait J’accuse…!, ceci est mon J’assume…!

Zac Efron a des obstacles de taille à sa crédibilité professionnelle : une carrière lancée par Disney, un visage lisse de jeune premier, et des rôles chantés.

Petit rappel :

Ryan Gosling dans le Mickey Mouse Club
Ryan Gosling dans le Mickey Mouse Club
Ryan Gosling dans une série de qualitay DONT VOUS VOUS SOUVENEZ TOUS NE NIEZ PAS (KD2A forever), connue en France sous le titre de "Hercule contre Arès". Disons que cela s'inscrivait dans la lignée de Xéna et Hercule dont l'interprétation très très libre de la mythologie grecque aurait permis à Homère de se féliciter d'être aveugle.
Ryan Gosling et son acné juvénile dans une série de qualitay DONT VOUS VOUS SOUVENEZ TOUS NE NIEZ PAS (KD2A forever), connue en France sous le titre de “Hercule contre Arès”. Disons que cela s’inscrivait dans la lignée de Xéna et Hercule dont l’interprétation très très libre de la mythologie grecque aurait permis à Homère de se féliciter d’être aveugle.
Justin Timberlake qui a non seulement commencé au Mickey Mouse Club, mais qui s'est également remis de sa période boys band et coupe moutonnante
Justin Timberlake qui a non seulement commencé au Mickey Mouse Club, mais qui s’est également remis de sa période boys band et coupe moutonnante
George Clooney dans Le retour des tomates tueuses. 'Nuff said.
George Clooney dans Le retour des tomates tueuses. ‘Nuff said.

Je ne parlerai même pas des jeunes femmes issues des écuries Disney qui semble condamnées à se vautrer dans la vulgarité dans une vaine tentative de regagner une crédibilité professionnelle. Redonnons donc, s’il vous plaît, une chance à Zac Efron et reconnaissons, ma foi, que si sa filmographie ne vous fera pas gagner des points de Q.I., il ne s’y défend pas si mal.

me and orson wellesHier par exemple, j’ai vu grâce à Cinetrafic (il figure dans la liste film à voir ici) qui m’a envoyé le DVD, le très distrayant Me and Orson Welles, où Zac Efron incarne un acteur débutant sa carrière sous le patronat d’un Orson Welles brillant, mais mégalomane et tyrannique (l’imposant Christian McKay qui jouait déjà ce rôle au théâtre). Il perdra sa place de spectateur privilégié de l’adaptation du Jules César de Shakespeare, transposé dans une Italie fasciste, pour les beaux yeux de l’ambitieuse assistante d’Orson Welles (Claire Danes, juste correcte).

Bien qu’un hommage un peu superficiel à la vision géniale d’Orson Welles, le film est avant tout une déclaration d’amour au théâtre et à l’art sous toutes ses formes, de la poésie à la sculpture en passant par la musique (les airs de swing qui rythment l’intrigue) – au final, l’important n’est pas tant de devenir célèbre, mais de faire partie de ce mouvement de création qui transcende la banalité d’un quotidien décevant.

Me and Orson Welles, réalisé par Richard Linklater, sorti en DVD et Blu-ray le 9 octobre (distributeur : Metropolitan Filmexport) – Rendez-vous sur Cinetrafic pour la liste des films 2014 !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

Tout plaquer et aller prendre un bain : la feel good BD de Mathou

Les occurrences de l’expression “feel good” sur ce blog sont si fréquentes et galvaudées qu’on …

5 commentaires

  1. Oh. My. God. Zaaaac !!
    Oui, moi aussi on peut me jeter la pierre pour avoir osé bavouiller grassement devant Zac à l’époque High School Musical (n’en déplaise à ma petite soeur, c’est elle qui passait les scènes d’amour en boucle pendant sa période pré-adolescente en braillant les chansons)
    Toujours est-il que je ne connais pas ce film dont tu nous parles avec tant de ferveur. Avais-tu vu l’homme dans toute sa magnificence dans The Lucky One ? (il y est à se damner !)
    Bisous 🙂

  2. Tu m’as fait bien rire 😀

  3. Hello Camille,
    J’allais me moquer, mais on a tous (ou presque) un passé d’ado peu flatteur (hum).
    Je n’ai vu aucun des films de Zac en dehors d’HSM, un soir d’hiver gris et glacial…
    Mais oui, ses yeux méritent qu’on lui laisse une chance !
    Bises <3
    Ellen A Paris (les Fleurs Rebelles) Articles récents…Comment ne pas faire la Une sur Hellocoton [le guide très pratique].My Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :