Un week-end à Rotterdam, l’anti-ville touristique

J’ai visité pas mal de grandes villes européennes, Lisbonne étant parmi elles celle dont l’envergure et le nombre d’habitants me semble se rapprocher le plus de Rotterdam. Mais aucune ne m’a donné cette impression d’une ville qui s’attend à peine à ce qu’on la visite. Je suis arrivée le week-end du passage du Tour de France, sous des cieux plutôt cléments (la canicule ? Quelle canicule ?), à l’exception de grosses mais brèves averses dimanche. Et pourtant, j’ai eu la plupart des sites que j’ai visités presque pour moi toute seule !

Le Kijk Kubus, célèbres maisons cubiques de l'architecte Piet Blom
Le Kijk Kubus, célèbres maisons cubiques de l’architecte Piet Blom

Si la foule vous épuise, si le bruit des capitales use votre patience, Rotterdam saura vous ressourcer… Et vous surprendre.

De Paris à Rotterdam en Thalys

petit dejeuner thalys
Le petit déjeuner du Thalys : cheesecake et sirop de Liège !

Il existe jusqu’à 11 liaisons chaque jour entre Paris et Rotterdam pour un trajet d’une durée de 2h37 au départ de Paris Nord. Les prix commencent à 35 € en Comfort 2 (tarif No-Flex, non échangeable, non remboursable) et à 79 € en Comfort 1 (tarif Semi-Flex, échangeable une fois jusqu’à la veille du départ, remboursable à 50% avant le départ, et jusqu’à une heure après dans la gare de départ du Thalys).

Il existe bien sûr des tarifs réduits pour les jeunes, les enfants ou encore les séniors, mais si vous ne rentrez dans aucune de ces catégories, réservez en avance pour bénéficier de réductions pouvant aller jusqu’à -60% telles que les immanquables Thalys.

Avantage du Thalys si comme moi vous utilisez non stop votre smartphone en voyage, ne serait-ce que pour prendre des photos, le WiFi est gratuit dans le train et des prises sont à disposition à chaque place.
Le Comfort 1 offre en plus la presse internationale et un repas et des boissons servis à chaque arrêt.

J’ai pour ma part choisi de partir tôt le matin le samedi et de rentrer vers 19h le dimanche soir afin d’avoir le temps de profiter au maximum de la ville en deux jours.

A lire : le guide des destinations Thalys où j’ai découvert pas mal de bonnes adresses comme le zoo, l’arboretum de Trompenburg

Où dormir à Rotterdam ?

C’est cette fois via Booking que j’ai effectué ma réservation. Mon choix s’est porté sur The Student hotel où j’ai obtenu une chambre avec salle de bains privative pour le prix de 40 euros la nuit (déjeuner non inclus). J’ai choisi une chambre le plus en hauteur possible (j’ai dormi comme un bébé dans un calme parfait pour compenser de m’être levée à 5h du matin). La décoration était certes minimale mais la salle de bains était rutilante, le personnel souriant et j’avais cette vue-là :

vue de ma chambre

L’hôtel se trouve dans le quartier de Kralingen-Crooswijk et est très bien desservi par le métro, le bus et le tramway.

A noter : il est possible d’y louer des vélos, laver votre linge ou encore utiliser la salle de sport ! 

Se déplacer à Rotterdam

métro RotterdamQu’on se le dise : le métro à Rotterdam est la meilleure expérience des transports en commun que j’ai eue de ma vie. C’est propre, pas surpeuplé, rapide, il y a des indications partout…

La ville est également sillonnée par le tramway, de nombreuses lignes de bus et il y a presque davantage de pistes cyclables que de trottoirs.

Sans parler des automobilistes : à chaque passage piéton que j’ai traversé, les conducteurs s’arrêtaient systématiquement pour me laisser passer.

Il existe même des water-taxi si vous souhaitez vous déplacer en bateau, et des bus amphibies (Splashtours) si vous n’avez pas peur de vous mouiller pour visiter le port…

Conseil : dès votre arrivée dans la gare centrale de Rotterdam, dirigez-vous vers le stand d’information et achetez la Rotterdam Welcome Card (13,50 € pour deux jours) : des réductions sur les principales attractions + transports illimités dans toute la ville. Sachant que la OV-chipkaart, carte à puce façon Navigo ou Oystercard, vous coûterait 10,50 € pour deux jours, vous la rentabiliserez vite ! 

Sur ces bons conseils, je vous laisse formuler vos hypothèses sur le Dead duck day, et ce qui a pu arriver à l’infortuné palmipède qui est honoré chaque année au museum d’Histoire naturelle de Rotterdam. La réponse dans un prochain article !

Merci à Thalys qui m’a gracieusement offert ce voyage à Rotterdam ainsi qu’à Anne de Bonne idée et The Village Orchestra qui nous ont mis en contact !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

Restaurants, cafés, bars : mes bonnes adresses gourmandes à Édimbourg

Bien manger dans la capitale écossaise n’est pas très compliqué : il suffit d’éviter les …

4 commentaires

  1. Cet article à su susciter beaucoup intention car je ne connaisais pas du tout cette thématique. Alors je tenais à vous remercier

  2. Cette ville m’avait impressionné par son architecture moderne et avant-gardiste et ton article me donne envie d’y retourner sur 2 jours pour bien profiter du lieu. Merci pour l’info concernant la Rotterdam Welcome Card.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :