Civilisations perdues et joyaux méconnus en Bolivie

Si nos amis qui vous ont inondés de conseils de voyage en Argentine et au Chili vous ont manqué, réjouissez-vous car aujourd’hui, l’agence Bolivia Excepción répond à toutes mes questions dans ce dernier volet d’une belle série de bons plans voyage en Amérique du Sud. Vous l’avez compris, cette fois nous partons visiter la Bolivie !

– Quelles sont les conditions climatiques et en conséquence, que faut-il prévoir ?

Proche de l’équateur, la Bolivie comporte deux saisons principales qui sont l’été et l’hiver. La saison de l’hiver austral, entre mai et octobre, est préférable puisque c’est une saison sèche avec un faible taux d’humidité ainsi que des températures douces oscillantes entre 10 et 20 degrés. Cela vaut mieux pour éviter les grandes chaleurs épuisantes de l´été ! Les nombreux lieux en altitude nécessitent quant à eux une acclimatation de quelques jours.

– Quelles sont les principales particularités de chaque région de la Bolivie ?

Il y a huit régions qui méritent amplement de faire quelques heures de trajets pour vous offrir un dépaysement total !

  • La région de la capitale La Paz, à plus de 3 700 m d’altitude, s’impose comme un incontournable à travers son urbanisme anarchique et son mélange entre cultures urbaine et traditionnelle. En amont, la Cordillère Royale propose elle aussi des vues imprenables sur monts et volcans. A plus de 100 km, vous trouverez les prémices du Lac Titicaca, cette étendue d’eau parsemée de petites îles sur plus de 13 000 km². La plus connue, l’île du Soleil, reste un lieu sacré de la civilisation inca.
  • La ville de Potosí, à l’est du désert de Uyuni, est l’un des vestiges de la colonisation espagnole et de son âge d’or, ou plutôt d’argent ! Aujourd’hui encore les mineurs continuent d’extraire l’argent et autres ressources des mines, qu’il vous est possible de visiter.
Arbol de Piedra Bolivie
L’Arbol de Piedra (désert Siloli, dans le département de Potosí)
  • Le salar d’Uyuni est quant à lui un joyau qui coupe le souffle à plus d’un visiteur. Sur des étendues immenses, vous parcourrez ce désert de sel unique au monde et ses couleurs qui changent à chaque instant de la journée.
  • Capitale constitutionnelle de la Bolivie et surnommée la ville blanche, Sucre fait aussi partie du patrimoine mondial de l’Unesco. Elle a su préserver de somptueux bâtiments comme la Basilique Menor de Nuestra Señora de Guadelupe ou encore le Convento, édifices religieux d´une grande clarté qu’il vous est possible de visiter.
  • San Pablo de Lipez, qui a donné son nom à la province du Sud Lipez, recèle de spectacles grandioses. Elle abrite entre autre la route des Joyaux, et invite le voyageur à découvrir les nombreux volcans et les lagunes multicolores telles que Cañapa, Hedionda et Honda par exemple.
  • A l’extrême sud de la Bolivie, vous trouvez la région de Tarija, connue notamment pour sa production viticole, mais aussi pour ses paysages splendides, entre oasis et quebradas* ocres.
  • Enfin, plus au nord, c’est la région amazonienne qui interpelle par le changement de paysage et la diversité de sa végétation. Après avoir découvert les églises et couvents des missions jésuites, il ne faut pas manquer les deux Parcs nationaux Madidi et Amboro. Connus pour leurs incroyables forêts tropicales, ils abritent une faune et une flore d’une impressionnante variété.
Parc national de Madidi
Parc national de Madidi

– Quelles sont les principales fêtes et festivals ?

Le carnaval d’Oruro ne peut être raté sous aucun prétexte ! En février, le défilé de danseurs venus de toute la Bolivie ambiance les rues de la ville Oruro.

Le Gran Poder, au cœur de la capitale La Paz, se tient a la fin du mois de mai. Des troupes de danseurs s’adonnent à 12 heures de danses typiques de la région pour y vénérer l’image du Christ !

Enfin, la fête de Urkupiña à Cochabamba est une autre fête en l’honneur de la vierge de Urupiña. On estime à près de 400 000 le nombre de personnes qui suivent les danseurs le jour de cette célébration !

Lors du carnaval de Oruro, on danse la Diablada, ou danse des diables, en costume traditionnel et masque lourdement décoré
Lors du carnaval de Oruro, on danse la Diablada, ou danse des diables, en costume traditionnel et masque lourdement décoré

– Quelles sont les civilisations qui ont vécu sur le territoire de la Bolivie ?

La Bolivie est un pays très diversifié qui réunit un grand nombre d’ethnies indiennes ; on en compte plus de 40 officiellement reconnues par la nouvelle Constitution, comme les quechuas, les aymaras ou les guaranis. Parmi les grandes civilisations disparues, citons les Incas, les Huari ou la Civilisation Tiwanaku.

– Combien de temps recommandez-vous d’y séjourner ?

Etendue sur un territoire de près de deux fois la France, trois semaines seraient recommandées pour visiter les terres atypiques de Bolivie. Si les trajets peuvent être longs, les plus beaux lieux du pays sont généralement facilement accessibles en voiture. Vous pouvez également vous déplacer en avion entre les grandes villes. Les villes historiques du pays, ainsi que les grands espaces naturels, comme le Lac Titicaca, le désert d’Uyuni, la région amazonienne de Santa Cruz sont immanquables !

Le salar d'Uyuni
Le salar d’Uyuni

– L’héritage des jésuites imprègne fortement l’Histoire de la Bolivie. Quels sites privilégier pour comprendre l’impact des missions jésuites sur le pays ?

En effet, les jésuites arrivent dans la vaste région de Santa Cruz à la fin de XVIIe siècle, et vont perturber le mode de vie des Indiens : ils sont là pour évangéliser les populations autochtones. Les jésuites construisirent des églises et édifices religieux d’une grande beauté, mais surtout des réductions, ces structures religieuses et de vie en communauté avec les indiens. Ces missions jésuites de Bolivie sont aujourd’hui inscrites au patrimoine mondial.

– D’où vient la légende selon laquelle l’Atlantide pourrait se trouver en Bolivie ?

L’une des thèses défendue par certains est que l’Atlandide se trouverait en Amérique du Sud, au cœur de l’Altiplano Andino, ce vaste plateau situé entre les cordillères Orientale et Royale.

Le commandant Cousteau, par exemple, découvrit au cœur du lac Titicaca des fosses de plus de 500 m de profondeur, mais sans trace d’une civilisation y ayant vécue. C’est un mythe qui n’a donc pas jusqu’à ce jour été démontré scientifiquement, mais qui a perduré au fil du temps !

– Des recommandations pour s’imprégner de la culture bolivienne avant de partir ?

La Bolivie ne produit hélas plus beaucoup de films suite à des manques de financement. Le film « Cuestion de Fe » sorti en 1995, reste pourtant une valeur sure qui traite de l’escapade d’amis dans les Yungas sur un fond de croyance religieuses. Enfin, ne ratez pas non plus la superbe musique traditionnelle bolivienne et ses instruments à vent, incarnée par le groupe bolivien Pacha ou encore le groupe Ukamau !

Un grand merci à Laurie et à l’agence Bolivia Excepción pour cette interview ! Je vous invite chaleureusement à les suivre sur Facebook et Twitter ou encore à consulter leur très bien fournie chaîne Youtube pour rêver encore un moment !

Source des photos (Creative Commons) :

  1. Árbol de Piedra, par El Ganche, via Flickr
  2. Parc national de Madidi, par Michael Kessler, via Mynewsdesk
  3. Diablada, par Bjaglin, via Wikimedia Commons
  4. Salar d’Uyuni, par psyberartist, via Flickr

* Quebrada : Vallée, ravin

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

monde flottant alan spence thomas glover

Le monde flottant, par Alan Spence : un gaijin écossais à la conquête du Japon des samouraïs

C’est un beau livre dont l’intrigue se place quelque part entre le roman d’aventures, l’épopée …

2 commentaires

  1. Bonjour , la Bolivie semble effectivement être un endroit stupéfiant et regorge de mystère. J’aimerai bien y déposer les pieds. Est-il possible d’y faire une excursion francophone ? devrait-on prendre un guide ? Merci de votre réponse 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :