Une journée à Pompéi

Saviez-vous que lorsque le Vésuve est entré en éruption en 79 après Jésus Christ, les Romains le considéraient encore comme une simple montagne ? Et que la ville ensevelie resta oubliée jusqu’à sa redécouverte au XVIe siècle seulement, suite à des travaux ?

Forum Pompeii

Une latiniste repentie, un monomaniaque du voyage dans le temps (et des mondes parallèles, mais c’est une autre histoire), une visite de Pompéi, à moins d’une heure en train de Naples, comptait évidemment dans les priorités de notre programme !

Cet article fut écrit sous l’influence musicale des Flaming Lips, dont je vous recommande l’écoute pour vous mettre dans l’ambiance.


Dans les faits, la ville est davantage un gigantesque chantier de fouilles (encore inachevées !) qu’une cité en ruines. Vous vous heurterez régulièrement à des barrières bloquant des bâtiments, voire des rues entières, et croiserez régulièrement des travailleurs à brouettes ou des restaurateurs en plein ouvrage.

restaurateurs pompei

Le plus sûr est donc de vous renseigner auprès des gardiens postés dans les maisons les plus significatives, et de leur demander le chemin le plus court pour se rendre à l’endroit que vous souhaitez visiter (hors saison, certains semblent s’ennuyer ferme, surtout dans les maisons les moins fréquentées, et être plus que disposés à répondre aux questions des touristes).

Je vous conseille chaleureusement la Maison de l’éphèbe, qui m’a le plus impressionnée par la quantité de fresques merveilleusement conservées qu’on pouvait y voir, et qui se prête le mieux à une reconstruction imaginaire des lieux.

Fresque de la maison de l'éphèbe à Pompéi

maison de l'ephebe pompeii

couple pompeiEn revanche, nous avons été un peu déçus par le lupanar (le bordel, quoi) où se dépêchent tous les groupes, appâtés par la perspective de voir des fresques grivoises. En réalité, l’endroit est tout petit et des œuvres antiques coquines, vous en trouverez un peu partout, au petit bonheur la chance. Il suffit d’ouvrir l’œil !

D’après le petit guide atrocement traduit que j’ai acheté à l’entrée du site, les scènes érotiques étaient follement à la mode, mais elles pouvaient avoir toutes sortes de fonctions : être à visée éducative, publicitaire (y compris pour des lieux dont la fonction principale n’était pas le sexe !) ou même comique. Eh oui, quel meilleur moyen de retrouver l’emplacement de son casier au vestiaire qu’en mémorisant l’illustration de position sexuelle dont les acteurs avaient des attributs disproportionnés ?

Rejoignez ensuite l’amphithéâtre, qui fut longtemps fermé sous ordre de l’Empereur Néron suite à une rixe entre les “supporters” pompéiens et ceux d’une ville voisine. Plus récemment, l’amphithéâtre en question a servi de cadre à plusieurs scènes du film Pink Floyd: Live at Pompeii.

Passez également rendre vos hommages aux victimes de l’émouvant jardin des fugitifs, près de la Nécropole. Il s’agit en fait de moulages en plâtre de l’espace laissé par la décomposition de leurs corps prisonniers des coulées de l’éruption (qui ne seraient pas, en réalité, responsables de leur mort : la plupart d’entre eux auraient succombé asphyxiés par les vapeurs du volcan).

jardin des fugitifs et necropole de pompei

Informations pratiques : se rendre à Pompéi et visiter le site

  • Depuis Naples, empruntez la Circumvesuviana à la gare Garibaldi en direction de Sorrento (faites bien attention à la destination car les arrêts ne sont pas indiqués sur les quais !). Comptez trois quarts d’heure de trajet jusqu’à l’arrêt Villa dei Misteri.
  • L’entrée sur le site vaut 11 € (il existe également un pass à 20€ qui vous permet de visiter Pompéi, mais aussi Herculanum, Oplontis, Stabiae et Boscoreale, valable trois jours. Une aubaine si vous avez quelques jours devant vous !). L’entrée est gratuite le premier dimanche de chaque mois !
  • Attention, de novembre à mars la fermeture est avancée à 17h !
  • Des audioguides sont proposés à l’entrée, ainsi que des guides dans toutes les langues dans la librairie près de la billetterie officielle. Quelques panneaux explicatifs en anglais à l’extérieur de certaines maisons, mais il aurait été difficile de s’y retrouver sans carte.
  • Nous n’avons vu qu’une cafétéria à l’intérieur même du site. Il est apparemment permis d’emporter son pique-nique, l’alternative étant de déjeuner dans la ville “moderne” de Pompéi. Mais prenez garde : une fois sortis du site, votre billet ne vous permet plus d’y retourner.
  • Petit détail pragmatique qui peut avoir son importance après plusieurs heures de marche : il y a des toilettes à plusieurs endroits de la ville.

fresque serpent pompei

Pour aller plus loin

Une question ? Un commentaire ?
Êtes-vous déjà allés à Pompéi ? Sinon, est-ce que cela ressemble à l’idée que vous en aviez ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

monde flottant alan spence thomas glover

Le monde flottant, par Alan Spence : un gaijin écossais à la conquête du Japon des samouraïs

C’est un beau livre dont l’intrigue se place quelque part entre le roman d’aventures, l’épopée …

Un commentaire

  1. Cela me donne encore plus envie d’y aller. Je ne “connais” l’Italie que jusqu’à Rome… Il me reste tant à découvrir !
    Mealin Articles récents…SPAM : limiter l’invasion des emails indésirablesMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :