Guides de voyage, dictionnaire franco-japonais et guide de conversation : les livres pour partir au Japon

Je me fais souvent chahuter par mes collègues qui me voient trimballer partout où je vais mon énorme Filofax (format A5, épais comme un annuaire et débordants d’intercalaires), alors que je travaille dans le web.

En voyage aussi, que ce soit dans la planification ou une fois sur place, et même si je me repose sur quantité de blogs, sites et applications, je crois fermement qu’il y a des choses pour lesquelles le papier reste incontournable.

Voici donc les meilleurs livres que j’ai trouvés pour préparer mon voyage au Japon !

Comprendre la culture et la langue japonaise… Et se faire comprendre !

 

  • Le petit guide de survie au Japon, spécial premier séjour, aux éditions Larousse. Mélange équilibré entre explications de la culture japonaise (le bain au Japon, faire les courses, aller au restaurant, prendre les transports en commun, aller au musée…) et phrases utiles (en kanji avec la prononciation romanisée),  sa mise en page graphiquement très réussie et aérée fait de la lecture un vrai moment de plaisir, avec un ton plein d’humour qui ne gâche rien. Le tout pour la modique somme de 5,95€ !
  • Guide de conversation japonais : décidément, les éditions Larousse ont tout bon ! Encore un ouvrage peu coûteux, peu encombrant de sorte que vous pouvez l’emporter partout avec vous, mais fort pratique. J’ai aimé son explication des bases du japonais de façon très simplifiée, son classement de phrases utiles en fonction des situations et ses couleurs qui le rendent très agréable à lire et utiliser.
  • Mini dictionnaire visuel japonais, par Harrap’s (mais oui, c’est encore chez Larousse, et encore à petit prix !). Je crois déjà vous avoir parlé de mon Point it, ce petit livret comme un imagier qui permet de communiquer avec n’importe qui en pointant du doigt des photos. Ce dictionnaire visuel fonctionne sur le même principe, avec en plus la traduction japonaise en kanji, sa prononciation romanisée, et des images bien plus récentes que mon bon vieux Point it un peu kitsch. Ca peut vraiment aider au restaurant (notamment en cas d’intolérance alimentaire !), si jamais vous avez un problème de santé, ou encore tout bêtement pour communiquer avec un local qui ne parlerait pas une miette d’anglais.

Choisir ses destinations au Japon

  • Kotchi Kotchi ! Le guide du voyageur au Japon : j’aime beaucoup les éditions Issekinicho, fondées par deux blogueurs et qui publient régulièrement des confrères blogueurs passionnés de voyage et d’Asie, quand ils ne sont pas en plus des dessinateurs terriblement talentueux. Le guide Kotchi kotchi reprend avec succès cette heureuse combinaisons de bons conseils et d’illustrations génialissimes (les photos n’en perdent pas en magnificence pour autant). Et il n’a rien à envie au Routard, c’est un guide touristique bien épais et riche qui aborde tous les aspects de la culture japonaise, propose des idées d’itinéraires et suggère de nombreuses escapades en dehors des principales villes touristiques telles que Kyoto, Tokyo et Osaka.

  • Lonely planet : l’essentiel du Japon. Habituellement, je n’aime pas investir dans les guides touristiques les plus massivement connus parce que je me dis que tous les autres touristes, de toutes les nationalités, vont se retrouver aux mêmes endroits que moi. Mais cette fois, il fallait bien reconnaître que c’était le Lonely planet qui était le plus complet sur les destinations qui m’attiraient le plus. Au final, je n’ai pas regretté mon choix et il complétait à merveille Kotchi kotchi qui consacrait plus de place à la culture et rentrait donc moins dans les détails des adresses évoquées.

Astuce
J’aime beaucoup ces onglets adhésifs de la marque Elba qui me permettent de marquer les pages les plus utiles. Ils tiennent bien mais se décollent aussi facilement sans abîmer le livre.

Vous souhaiteriez emporter vos livres mais avez peur que vos bagages ou votre sac soient trop lourds lorsque vous vous déplacez ? Voici quelques astuces :

  • Prenez en photo les pages les plus riches en informations sur votre smartphone et classez-les dans des dossiers (par ville par exemple)
  • Vous avez une liseuse ou une tablette ? Prenez des notes et insérer les pages que vous avez prises en photo sur un document texte que vous enregistrerez en pdf et envoyez ce document sur votre liseuse ou tablette.
  • Vous pouvez également les imprimer en plus petit et les insérer dans un carnet de voyage (ou un agenda à anneaux si vous en avez toute une collection comme moi… Voir mon article sur le Filofax de voyage !)

Vous connaissez d’autres livres qui vous ont beaucoup aidé avant un voyage au Japon ? Parlez-nous en dans les commentaires !

Vous aimerez peut-être

L’arrache-mots par Judith Bouilloc : fantasy et préjugés

L’arrache-mots est le deuxième roman que j’ai lu dans le cadre du challenge Netgalley, avec …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :