Vacances à Orlando, en Floride : planifier son voyage

Confession : je m’apprête à vous raconter, dans les prochains articles, le voyage le plus touristico-touristique que j’ai fait de ma vie.

Et j’assume totalement. Bonjour, je m’appelle Camille, et lorsque je suis partie en Floride, au lieu de partir en road trip et d’explorer les Everglades, j’ai… Passé plusieurs jours à Walt Disney World et Universal Studios. Ce qui signifie que nous sommes restés durant l’essentiel de notre séjour à Orlando, dont tout le développement s’est axé, et se poursuit encore, autour de parcs à thèmes.

Que les parcs soient tout ou partie de votre séjour en Floride, ce qui, avouons-le, dépend fortement de votre degré de nerditude (le mien est élevé, surtout en ce qui concerne Disney et ses canards, mais je ne vous apprends rien), j’ai dans ma besace pas mal de conseils qui devraient faciliter vos préparatifs pour Orlando. Je vous parlerai également du Kennedy Space Center (eh oui, encore un autre parc, mais cette fois sur la conquête spatiale), qui nous amènera jusqu’à Cape Canaveral.

Malheureusement, ce n’était pas l’envie qui manquait pour aller plus loin, mais le temps, le budget et le permis de conduire (une prochaine fois peut-être ?). Pour tout le reste, je vous renvoie donc vers Le courrier de Floride, journal des francophones de Floride, excellente source d’informations actualisées fréquemment, et le superbement illustré guide de la Floride de la bibliothèque du voyageur dans lequel j’ai moi-même investi.

N’hésitez pas, si vous êtes partis en Floride, à partager vos coups de cœur et destinations incontournables dans les commentaires !

Quand et combien de temps partir ?

Plusieurs paramètres en prendre en considération pour choisir ses dates de séjour à Orlando :

  1. la météo (chaleur, averses et possibilité de tornades et ouragan) : consultez Quand partir ?
  2. votre budget avion : l’aéroport d’Orlando est un des plus fréquentés au monde. Pensez-y lorsque vous réservez votre première nuit d’hôtel, le passage en douane, même nocturne, peut représenter des heures d’attente. Depuis Paris, le seul vol direct pour Orlando se prend avec la compagnie Norwegian airlines, avec une expérience que je qualifierais de satisfaisante pour un tarif raisonnable.
  3. le nombre de parcs visités. Il FAUT plusieurs jours pour Walt Disney World, au minimum un pour chaque parc, idéalement 2 jours pour Magic Kindgom et Animal Kingdom, un jour pour Epcot et un jour pour Hollywood Studios. Ne sous-estimez pas la taille de ces parcs, c’est gigantesque. De mon point de vue, une journée suffit pour chaque parc à Universal Studios Florida. Génial : le crowd calendar du site Undercover tourist
  4. la fréquentation des parcs : évitez les périodes de fête, le spring break, et si possible le week-end, moment idéal pour faire un petit break. Sérieusement : PERSONNE n’est humainement capable d’enchaîner les parcs sans aucune pause. Suivez mon conseil, surtout si vous avez des enfants. Vous ne le regretterez pas, vos pieds non plus.

Pour nous, les deux premières semaines de mai ont été un excellent compromis entre toutes ces contraintes !

Quel hôtel réserver ?

La première chose à envisager si vous restez plusieurs jours dans les parcs : faut-il rester dans un hôtel Disney ou Universal ? Cette option donne accès à des avantages certains : moins de temps de transport jusqu’au parc, un accès au parc plus tôt dans le cas de Walt Disney World ou des accès coupe-file à certaines attractions pour Universal Studios… Mais cela représente également un budget conséquent.

Encore une fois, j’ai été à l’encontre de tous les principes que je suis habituellement en voyage… Et j’ai suivi la recommandation d’une collègue. Je ne l’ai pas regretté : le Floridays resort répondait à tous nos critères, et plus encore. Quant aux avantages représentés par les hôtels affiliés aux différents parcs, nous n’en avons au final pas eu besoin (j’y reviendrai dans un prochain article !).

Les atouts du Floridays :

  • une navette gratuite plusieurs fois par jour pour Universal Studios et Epcot (un des parcs de Walt Disney World. Depuis Epcot, différents moyens de transport vous sont proposés pour accéder aux autres parcs). Si Sea World est votre tasse de thé, la navette s’y rend également. Il suffit de réserver auprès de la réception de l’hôtel jusqu’à 48h avant votre visite.
  • une piscine et une salle de sport, dont nous avons bien profité pendant nos jours de repos.
  • nous avions la plus petite suite disponible au Floridays sur la période demandée, et elle comportait un lit double, deux lits simples, deux salles de bain, une machine à laver (bonus : partir avec des valises moins chargées !) et une cuisine (grosses économies sur le budget restauration !). Malgré tout cela, nous avons tout de même payé moins cher qu’un hôtel Disney/Universal. Si vous voyagez en famille ou en groupe, c’est encore plus avantageux.

Comment réaliser des économies sur votre budget voyage avec le cashback ? Cliquez ici

Préparatifs et valises : les essentiels

S’il n’y avait que 5 choses à ne pas oublier, ce serait :

  • une demande d’ESTA, généralement suffisante pour un court séjour aux Etats-Unis depuis la France.
  • un imperméable ou poncho. Les averses sont fréquentes en Floride même si nous avons été relativement épargnés. Vous trouverez certes imperméables ou parapluies partout où vous irez, mais ils vous coûteront une fortune dans les parcs ou lieux touristiques. L’avantage de l’imperméable sur le parapluie, c’est qu’il est léger et ne prendra pas de place dans votre sac (ou attaché autour de votre taille) et qu’il peut vous servir de coupe-vent quand il fait un peu plus frais en soirée.
  • de la crème solaire. Vous me direz que vous pouvez en acheter sur place, et c’est vrai, il y en a partout, jusqu’à un indice 100. Si vous êtes comme moi cependant, vous apprécierez de pouvoir vous reposer sur des marques testées et approuvées et de ne pas affronter la barrière de la langue dans un choix qui concerne quelque chose d’aussi crucial que la protection de votre peau. En tant qu’allergique au soleil à peau très pâle et réactive (et en couple avec un deuxième spécimen du même genre), je valide la gamme Photoderm de Bioderma et surtout son petit format pocket hyper pratique. Protection efficace, texture fluide qui évite les marques blanches.
  • de bonnes chaussures… Imperméables ! Pour les averses mentionnées plus tôt, déjà, mais aussi pour les attractions d’Universal studios. Quand on vous dit que ça risque de mouiller à Disney World, c’est gentillet. Mais sachez-le, à Universal studios, ce n’est pas pour blaguer. C’EST LA DOUCHE. Et ces petits malins vous vendent une séance de séchage à la sortie, bien entendu (spoiler : en quelques minutes au soleil floridien, c’est résolu. C’est plus compliqué dans une file d’attente sombre et climatisée). Vos baskets, si confortables soient-elles, vous allez les regretter quand elles se seront prises pour des éponges. Mon choix s’est porté sur des sandales achetées sur Asos dont nous conviendrons qu’elles ne sont pas des plus fashion (oui, c’est bien du caoutchouc), mais qui offrent un maintien parfait, ne s’imbibent pas d’eau et ne m’ont pas blessée pendant des journées entières à marcher ou attendre debout.
  • une assurance voyage. Parce que LES ETATS-UNIS (je ne vous refais pas le discours sur leur légendaire système de santé). Comme ils disent, better safe than sorry. Pensez-y longtemps à l’avance et pas à la dernière minute, sans quoi vous risquez de perdre la garantie annulation.

D’autres objets qui se sont vite avérés indispensables, que vous pouvez aussi acheter sur place :

  • un chapeau, pour protéger votre tête du soleil
  • des lunettes de soleil
  • un adaptateur pour les prises américaines
  • des pochettes plastiques zippées, type Ziploc. Vous en avez certainement pour vos liquides en soute, mais pensez-y aussi pour protéger lunettes et smartphone pendant les attractions qui mouillent !
  • faites rapidement de la monnaie, pour les pourboires. Utile : reconnaître les pièces américaines
Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

Une journée au Kennedy Space Center, à Cap Canaveral en Floride

Encore un parc ? Encore un parc, mais pas n’importe lequel : le Kennedy Space …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :