Comme si tu l’avais lu : Die Empty, par Todd Henry

J’ai entendu parler de Die Empty grâce à Marie Forleo (qui délivre ses pépites de sagesse pour mener une vie heureuse et monter un business à succès sur sa chaîne Youtube, et toujours avec un brushing parfait) et Alexandra Franzen (son blog m’inspire à chaque article).

Pour qu’il fasse l’unanimité auprès de deux femmes que j’admire autant, c’est qu’il devait bien avoir quelque chose de spécial. Après plusieurs déceptions quand je me lance dans quelque chose de largement acclamé (je n’ai par exemple pas compris tout l’engouement autour de La Bibliothèque des cœurs cabossés, qui n’arrive pas à la cheville du Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates), j’ai toujours quelques appréhensions en entamant un ouvrage qui semble trop beau pour être vrai.

Eh bien, Todd Henry a été à la hauteur de sa réputation.

DIE EMPTY

Qui est l’auteur ?

todd henryTodd Henry accompagne les dirigeants et organisations pour les rendre plus prolifiques et créatifs, en tant que consultant mais aussi lors de conférences, au travers de podcasts et grâce à ses trois ouvrages : The Accidental Creative: How to Be Brilliant at a Moment’s Notice, Die Empty: Unleash Your Best Work Every Day et Louder than Words: Harness the Power of Your Authentic Voice.

Ce qu’il faut en retenir

Die Empty nous invite, en tant qu’individu, employé ou manager, à réviser et remettre en question constamment nos méthodologies de travail et nos priorités afin de nous assurer de délivrer chaque jour le meilleur travail possible, la vie étant trop courte pour reporter à demain notre contribution au monde. Vous avez quelque chose d’unique à apporter, votre mission ? Le donner à la société avant qu’il soit trop tard !

Pour cela, Todd Henry recommande entre autres :

  • de nourrir sa curiosité intellectuelle en se posant de nombreuses questions, en demandant l’aide d’experts sur une thématique pour connaître les livres et articles de référence à lire pour explorer un sujet qui nous intéresse
  • d’éviter de trop nous reposer sur nos lauriers et de sortir de notre zone de confort
  • de prendre garde à notre ego et à notre besoin de reconnaissance qui peut nous empêcher de fournir notre meilleur travail (Todd Henry recommande de pratiquer régulièrement un SWOT sur nos propres Forces, Faiblesses, Opportunités et Menaces de sorte à nous améliorer constamment et à garder l’ego sous contrôle)
  • de définir nos critères de succès et d’échec : la peur de l’échec est le principal facteur bloquant la créativité, alors que l’échec devrait être défini comme l’absence de tentative !
  • de cultiver les qualités que nous apprécions chez les personnes que nous admirons (la lecture de biographies peut nous y aider)
Children have no problem identifying with the superpowers of their heroes. […] I believe firmly that one path toward unlocking our latent abilities is returning to a simple practice that came so naturally to us as children: we need to rekindle our ability to emulate the positive attributes of those we admire in others, and apply those same attributes to our life and work.

Verdict

J’ai apprécié les capacités de synthèse de Todd Henry : aucune anecdote n’est superflue, la bibliographie est bien nourrie pour explorer davantage certaines idées si le besoin s’en fait sentir, et les “checkpoints” à la fin de chaque chapitre permettent de mettre concrètement en oeuvre les théories présentées, on peut constater des améliorations immédiates.

Je pense m’atteler très prochainement à la lecture de The Accidental Creative !

 

A vous de commenter !
Qui sont vos héros, les personnes qui vous inspirent le plus ? Quelles sont leurs qualités que vous aimeriez avoir également ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

Walt Disney, la biographie par Neal Gabler

Une des raisons pour lesquelles vous me lisez moins fréquemment sur ce blog, c’est parce …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :