Le rakugo, art comique japonais à découvrir en manga

Disciple de Doraku MangaVous croyez tout connaître sur le Japon et ses traditions ? Mais savez-vous seulement ce qu’est le rakugo ?

Pour ma part, je n’en avais jamais entendu parler jusqu’à la dernière édition de Masse Critique par Babelio, qui m’a permis de recevoir Le disciple de Doraku par Akira Oze aux éditions Isan Manga.

Même les jeunes japonais en connaissent à peine l’existence, pour vous dire à quel point cet équivalent nippon du one-man show est méconnu.

C’est d’ailleurs le cas de Shota dans ce manga, instituteur en maternelle qui se découvre sur le tard une vocation pour cet art populaire visant à raconter des histoires humoristiques avec pour tous accessoires un coussin sur lequel s’agenouiller, un éventail et une pièce de tissu.

L’apprentissage de notre héros est long, difficile et requiert une discipline rigoureuse sous la direction d’un maître caractériel et sévère. Il doit en outre se heurter à la jalousie d’apprentis rivaux mais peut compter sur la solidarité et la camaraderie des autres disciples de son maître.

Comme dans d’autres mangas pour adultes visant à initier le lecteur à une discipline (je pense notamment aux Gouttes de Dieu), les péripéties des personnages sont prétexte à aborder les bases du rakugo (l’importance du regard, de la voix, des gestes cérémonieux qui introduisent l’artiste…) mais aussi à donner à voir la société japonaise.

J’ai également apprécié le dessin “rétro” mais très expressif du mangaka : une fois que vous aurez eu un aperçu de ce qu’est le rakugo, vous comprendrez à quel point c’est important pour en représenter les mimiques !

Et que dire de cette très belle édition à la couverture rigide, tellement plus qualitative que la plupart des manga actuels et qui donne tellement envie de se plonger dans d’autres classiques publiés aux éditions Isan Manga…

Je concluerai sur une vidéo où apparaît l’auteure de la préface de l’ouvrage, expliquant sa belle initiative de spectacle de rakugo en français !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

monde flottant alan spence thomas glover

Le monde flottant, par Alan Spence : un gaijin écossais à la conquête du Japon des samouraïs

C’est un beau livre dont l’intrigue se place quelque part entre le roman d’aventures, l’épopée …

Un commentaire

  1. Je ne connaissais pas du tout ! Mais c’est super intéressant comme art je trouve 🙂
    Mali Articles récents…L’épicerie moderne cultive le goût du local à BruxellesMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :