Belém, incontournable quartier lisboète

Torre de Belém PortugalDe la Tour de Belém, je n’ai pas gardé un souvenir impérissable, ni pour sa vue, ni pour ce que j’y ai appris, alors même qu’elle semble être emblématique de Lisbonne.

Mais qu’importe : histoire de l’avoir cochée sur sa bucket list des choses à voir une fois dans sa vie, on peut la visiter gratuitement avec la Lisboa Card, ou avec un billet groupé pour le Mosteiro dos Jerónimos, qui, lui, vaut bien la peine d’y consacrer plusieurs heures.

Monastere des Hieronymites Belem

En français monastère des Hiéronymites (à vos souhaits), c’est un sublime édifice datant du XVIe siècle qui n’a fort heureusement pas été détruit par le dramatique tremblement de terre qui ravagea Lisbonne en 1755. Dans son église reposent les restes de Vasco de Gama, du plus grand poète portugais Luís de Camões et de plusieurs membres de la famille royale portugaise, parmi lesquels Manuel Ier.

Mosteiro dos jeronimos Lisbonne

C’est notamment sous son règne que sont découverts le Brésil et la route des Indes, le Portugal est alors plus riche que jamais et l’architecture s’imprègne d’influences maures (ce qui explique les feuillages de palmiers sculptés sur les piliers) tout en célébrant la marine portugaise avec force symboles navals.

Details monastere des hieronymites

Le cloître est d’une blancheur éblouissante, la lumière divine et les sculptures ornementales foisonnent tant et si bien qu’on peut sans problème s’y figurer une vie entière consacrée à la méditation : vous-même, admiratif visiteur, aurez bien du mal à vous en extraire.

Piliers Mosteiro dos Jeronimos Portugal

Se restaurer à Belém

Pasteis de nata BelemEn dehors de ses monuments les plus fameux, le quartier de Belém n’a rien d’exceptionnel et je ne saurai trop vous recommander d’y emporter un pique-nique à déguster au bord du fleuve Tage, en admirant le pont rouge suspendu dit du 25 avril, plutôt que de vous arrêter dans les nombreux pièges à touristes sur la route qui mène au Mosteiro dos Jerónimos.

Si vous y tenez, néanmoins, nous avons goûté des burgers artisanaux pour 6 à 8 euros chez Honorato, au 116 de la rua de Belém. La sauce pour les frites est délicieusement grasse, mais très aillée et le tout n’a rien de léger -­­ vous pourriez avoir envie de garder un peu de place au dessert ou au goûter pour les très réputés pastéis de Belém (non pas qu’ils soient gigantesque, cependant). Il s’agit de petits flans enrobés de pâte feuilletée, saupoudrés de cannelle et qui se mangent tièdes ou froid, sur place ou à emporter au 84 de la rua de Belém.

Attention, je vais dire ce qu’aucun vacancier n’a jamais osé avouer : j’ai beau aimer la cannelle à la folie, je n’ai pas eu de révélation mystique avec les pastéis de nata. Mais le prix n’est pas épouvantable, vous pouvez bien vous faire votre opinion, et pour des adresses gourmandes plus au point, je vous donne rendez-vous dans un prochain article !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

Fêter la #SaintPatrickenVert : Paris aux couleurs de l’Irlande

Si vous êtes passés hier soir devant la basilique du Sacré-Cœur, le drugstore Publicis, la …

Un commentaire

  1. C’est un quartier que j’ai vraiment beaucoup aimé découvrir…
    LadyMilonguera Articles récents…Lisbonne : musée national des AzulejosMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :