S’inviter chez Victor Hugo

Maison de Victor Hugo - Place des Vosges - ParisPour qui aime la littérature, à Paris, il n’est pas coûteux de s’immiscer dans l’intimité des plus grands auteurs français : de même qu’on peut se recueillir devant la chambre reconstituée de Marcel Proust au Musée Carnavalet (dont l’entrée est gratuite), la maison que Victor Hugo et sa famille occupèrent place des Vosges de 1832 à 1848 est ouverte au public gratuitement.

Et même si vous n’avez pas lu in extenso la dense production de l’un de nos plus illustres compatriotes, je vous recommande chaleureusement cette visite où avant l’écrivain, ce sont les différentes facettes de l’homme qui nous sont présentées.

Au travers de portraits de ses proches, d’objets d’art ou du quotidien qui appellent à de nombreuses anecdotes, c’est plus qu’un romancier engagé que l’on apprend à connaître, mais un ami, un amant, un époux, un père et grand-père dévoué, un amateur de brocantes, un “designer” de meubles même, et un personnage attachant derrière le mythe.

Victor Hugo et ses petits enfants - L'art d'être grand-père
Victor Hugo en compagnie de ses petits-enfants, photo prise pour illustrer L’art d’être grand-père

Mon coup de cœur est allé à l’insolite salon chinois, qui provient en réalité de la résidence de Juliette Drouet à Guernesey, conçu par Victor Hugo pour sa maîtresse qui l’a suivi dans son exil et avec laquelle il partage le deuil d’une fille chérie (Léopoldine Hugo comme Claire, fille unique de Juliette avec le sculpteur James Pradier, ne survivront pas à leurs parents). Leur relation longue de 50 ans se revit au travers de milliers de lettres.

Salon chinois de Juliette Drouet reconstitué dans la maison de Victor Hugo à Paris - Copie
Détails du salon chinois de Juliette Drouet
Plusieurs bustes permettent de se faire une idée du physique de Victor Hugo dans la force de l’âge, qui parut “terrible”, tel un “Jupiter français” à Rodin lors de leur première rencontre, aussi bien que de ses amitiés avec les plus grands artistes de son époque, parmi lesquels George Sand, Lamartine ou Alexandre Dumas dont on trouve les encriers unis sur une table.

Les portraits de famille témoignent quant à eux de tragédies à répétition, depuis la mésentente entre les parents de Victor Hugo à ses propres enfants dont seule une fille lui survivra, en passant par la perte de son frère qui avait perdu la raison après le mariage de Victor avec Adèle Foucher dont il était également épris.

Buste de Victor Hugo par Rodin et détail de la maison de l'écrivain à ParisAprès avoir traversé les pièces aux tapisseries à motifs chatoyants, les murs rouges et les meubles sombres de la chambre de Victor Hugo contribuent à une ambiance pesante renforcée par le portrait d’un homme que la vie n’a pas épargné sur son lit de mort. C’est avec un pincement au cœur que s’achève la visite, qu’on irait volontiers prolonger à Guernesey !

Chambre de Victor Hugo

Informations pratiques

  • Site web : Maison de Victor Hugo (avec également toutes les informations concernant la maison de Victor Hugo à Guernesey)
  • Adresse : 6 place des Vosges, 75004 Paris (métro Saint Paul ou Chemin vert)
  • Horaires : 10h à 18h du mardi au dimanche, fermé les lundis et jours fériés
  • Tarifs : l’entrée pour les collections permanentes est gratuite, les expositions temporaires sont payantes, l’audioguide est à 5€ mais si vous décidez de faire sans, les panneaux explicatifs sont nombreux
  • L’éclairage laisse parfois un peu à désirer… A savoir si vous souhaiter prendre des photos.
  • Pour compléter votre visite du quartier, suivez mon guide du Marais historique qui vous amènera dans un lieu portant la trace du passage de Victor Hugo…
Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

Comment et pourquoi faire une mini-sieste, par des neurologues spécialistes du sommeil

Si vous vous demandiez où j’étais tout ce temps, la réponse est sur ma page …

2 commentaires

  1. J’adore cet endroit, et les expositions y sont toujours de très bonne qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :