Apprendre une langue étrangère gratuitement

laboratoire de languesChaque fois qu’une conversation se rapporte aux langues étrangères, je raconte toujours la même anecdote (mon petit côté radoteuse) : quand j’étais Erasmus en Allemagne, après 9 ans d’Allemand et une lecture en VO de Faust, je me suis retrouvée dans une plus grosse galère linguistique au moment de réclamer des pâtes à la cantine que lorsqu’il m’a fallu écrire un essai de trente pages sur le machiavélisme.

La morale de ma petite histoire, c’est qu’en France ou en tout cas dans mon cas, l’apprentissage des langues étrangères est centré sur la lecture et l’écrit, et très peu sur le langage parlé. Je me souviens pourtant d’avoir acquis mes bases d’Allemand en écoutant des scénettes issues de la vie à Stuttgart d’adolescents allemands. Ah, les désuettes illustrations de Sag mal… Tout germanophone qui se respecte sait dire que le singe mord, réciter par cœur ses déclinaisons et verbes irréguliers qui ne lui serviront jamais, mais négliger de lui apprendre à réclamer des pâtes, c’est ignorer l’alimentation de base d’un étudiant.

Tout ceci nous amène à mes prochaines vacances à Florence, pour lesquelles j’ai résolu de raviver un peu les quelques mots d’italien que j’avais appris à l’occasion de mon séjour à Rome. Il n’est pas dit, cette fois, que je ne parviendrai pas à commander au restaurant sans que mon serveur cherche systématiquement à me parler en français ou en anglais (ce qui est on ne peut plus vexant quand on s’efforce de s’exprimer en langage local).

Pour vous faire profiter du fruit de mes recherches, voici quelques méthodes et ressources plus ou moins connues, pour la plupart gratuites, qui permettent d’apprendre une langue rapidement par ses propres moyens :

  • Regarder des films en version originale sous-titrée. Bien sûr, c’est plus facile en anglais que dans des langues plus rares…
  • La méthode karaoké. Cherchez les paroles de vos chansons préférées, trouvez une traduction, chantez. Pour la prononciation, il n’y a que ça de vrai.
  • Youtube ! Vous n’y auriez peut-être pas pensé de prime abord, mais il existe des chaînes où d’aimables locaux vous apprennent à parler leur langue. Bien sûr, la qualités de ces vidéos diffère de complètement amateur à très pro, et vous aurez rarement affaire à de véritables professeurs, mais c’est un bon début.
  • Les quiz pour réviser votre vocabulaire : si vous n’avez personne sous la main pour vous interroger, il y a Marco Polo (anglais, allemand et espagnol). Je l’utilisais quand j’étais en Allemagne : utilisé avec régularité, j’ai fait des progrès spectaculaires sans même m’en rendre compte. Ou pour les auto-interrogations, s’inspirer des japonais et utiliser ces petites fiches au format de cartes de visite, perforées d’un trou et reliées par un anneau qui tiennent dans la poche. C’est diaboliquement facile à fabriquer soi-même, sinon on en trouve à 1,50 € chez Muji.

bloc mémo

  • Les podcasts sont pour moi un moyen efficace de me cultiver dans tout les moments d’attente ou de déplacement qu’on pourrait utiliser à apprendre. Une liste de podcasts en langues variées est repertoriée sur le site Thot cursus (entreprise sociale indépendante dédiée à la formation numérique). Les anglophones trouveront des podcasts linguistiques gratuits sur Radiolingua !
  • Les pub quiz et autres soirées Erasmus. C’est le leitmotiv universel : le meilleur moyen d’apprendre à parler un langage, c’est de pratiquer avec des gens dont c’est la langue maternelle.
  • Pour l’anglais et l’espagnol, on m’a parlé de Duolingo. Des cours gratuits vers d’autres langues sont également possibles si vous parlez déjà anglais. Je le teste actuellement.

Si vous avez un peu plus de budget :

Si vous connaissez d’autres ressources pour apprendre une langue sur internet ou des astuces qui fonctionnent pour vous durant l’apprentissage, n’hésitez pas à compléter la liste dans les commentaires !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

Tout plaquer et aller prendre un bain : la feel good BD de Mathou

Les occurrences de l’expression “feel good” sur ce blog sont si fréquentes et galvaudées qu’on …

3 commentaires

  1. Très bon article. J’ajouterais, par mon expérience personnelle, l’utilisation d’un logiciel de répétition espacée. Je n’ai testé que Anki (https://fr.wikipedia.org/wiki/Anki) pour l’instant, mais d’autres alternatives existes. Anki est relativement complet et disponible gratuitement sur la plupart des plateformes (sauf iPhone, où il est payant). Il permet de créer ses propres “deck” de vocabulaire ou de télécharger des “deck” créés par la communauté. Ce qui en fait un outil assez puissant pour acquérir du vocabulaire.

    Plus difficile à trouver mais extrêmement utile, les sites d’informations destinés aux enfants. Ils utilisent un vocabulaire simple et des structures de phrase simples. Parfait pour les débutants. De plus, avec un contexte il est plus simple d’assimiler du vocabulaire.

    Pour terminer, je suis surpris que tu ne proposes pas tout simplement d’explorer la blogosphère de la langue étudiée. =) Il m’est même arrivé de tomber sur des blogs bilingue. Comme quoi internet regorge de ressources pour apprendre une langue.

    D’ailleurs j’allais oublier la base: lang-8.com. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :