Argo pour les retardataires

Dieu seul sait pourquoi je ne suis pas allée voir Argo avant. Je suis pourtant une fan hardcore de Ben Affleck et j’avais lu d’excellentes critiques du film. Fort heureusement, les dieux du cinéma ont fait le nécessaire pour que je ne passe pas à côté, en accordant à Argo deux belles récompenses aux Golden Globes, auxquelles on doit sans doute la projection du film en salle longtemps après sa sortie.

C’est donc après une journée de travail chargée en stress que je me suis affalée dans les fauteuils de mon UGC préféré.

Mauvaise idée : on ne va pas voir Argo pour se détendre. On va voir Argo pour son suspense insoutenable et ses allers-retours entre l’Iran du début des années 80 au climat politique tendu, et Hollywood où contre toute attente, la CIA va trouver de précieux alliés pour libérer des diplomates ayant échappé à une prise d’otages.

La tension bien présente tout au long du film n’empêche pas quelques répliques savoureuses. Bryan Cranston fait un sans faute, mais a-t-on jamais trouvé quoi que ce soit à reprocher au jeu d’acteur de Bryan Cranston ?

Le seul bémol ? Un petit côté moralisateur et manichéen difficilement dissociable des films d’espionnages.

À voir… Et peut-être à comparer avec Shadow Dancer très bientôt !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

#Onsème pour sauver les abeilles… Même sur son balcon !

Qu’il s’agisse de se mobiliser contre le cancer avec l’Institut Curie, ou aujourd’hui avec l’Observatoire …

2 commentaires

  1. Je confirme la bonne impression sur le film, moi je n’ai pas pu le voir aussi mais je me suis rattraper depuis, j’ai adoré, affleck est un bon réal.

  1. Pingback: Julia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :