Le furoshiki, késako ?

Vous vous en doutez d’après le nom de la chose et votre connaissance aigüe de votre dévouée bloggeuse, le furoshiki est encore un art typiquement japonais, qui consiste à nouer un grand foulard de sorte à pouvoir transporter ou emballer divers objets de façon à la fois pratique et esthétique.

furoshiki
Source : Weekend knitter / Flicker

Pourquoi utiliser un furoshiki ?

  • Parce qu’un foulard plié tient facilement dans la poche ou dans un micro sac de fille, et qu’en quelques secondes, il vous fournit un sac pour mettre toutes vos courses, au nez et à la barbe d’une caissière vicieuse qui vous refusait un sac plastique.
  • C’est écologique, un des arguments principaux des sites qui vendent des furoshiki désormais, et un des leitmotivs du ministère de l’environnement au Japon !
  • Parce qu’en empaquetant soigneusement votre boîte à déjeuner dans un furoshiki, vous évitez d’embaumer durablement votre livre de droit parfum huile d’olive/concombre/fines herbes. Hum ? Comment ? Ca sent le vécu ? Je ne sais pas pourquoi vous me dites ça.
  • Le furoshiki peut aussi servir de nappe pour un pique-nique ou pour s’étendre dans un parc sans en revenir avec une tache d’herbe indélébile sur votre jupe immaculée.
  • Je ne sais pas vous, mais moi, les paquets cadeau, ce n’est pas mon fort, et malgré tous mes efforts, le papier finit irrémédiablement froissé. Au moins, vous pouvez toujours dénouer et renouer à l’infini votre furoshiki jusqu’à obtenir un emballage présentable… Et réutilisable pour la personne à laquelle vous l’offrez !
  • Le furoshiki se lave plus facilement que n’importe quel sac à dos ou sac à main
  • Acheter un bout de tissu, voire simplement récupérer des chutes de tissu à partir de vieux draps, et coudre votre propre furoshiki, ne coûte pas bien cher.
  • Cela réduirait considérablement le poids de mes bagages si j’emportais plusieurs foulards pour assortir à mes tenues, plutôt que de me sentir obligée d’emporter cinq sacs.
  • Et bien sûr, vous pouvez vous en servir comme ceinture, pour attacher vos cheveux, protéger votre gorge du vent… Bref, tous les usages habituels d’un foulard !

Comment plier son furoshiki ?

modes de pliage du furoshiki

En savoir plus :

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

“L’improbable rencontre de la geisha Rive gauche et de son samouraï breton”

Isabelle Artus et moi partageons une même fascination pour les geisha et un point en …

9 commentaires

  1. C’est génial… C’est étonnant comment les Japonais cherchent à faire des banalités de la vie un art et une recherche esthétique permanente. Comme si leur société inflexible favorisée l’émergence d’une créativité exacerbée.

    Pour transporter des bentos c’est l’idéal, à essayer. Merci! =D

  2. C’est vrai que c’est fort sympathique. Mais en ce qui concerne le papier cadeau, je m’offusque. L’un des principaux attraits du papier cadeau, c’est la kitsch attitude et le bruit du papier qu’on déploie. Si tu veux, je peux te donner des cours d’emballage cadeau! 🙂

  3. et toi, tu en as un?
    mais attention, si un japonais t’offre un cadeau emballé dans un furoshiki, rends lui le furochiki, ce n’est pas pour toi…

    • Pas encore, mais demain je vais faire du shopping japonisant à Paris, peut-être que j’en trouverai un… Et sinon, je connais des endroits où je peux m’acheter de très jolis tissus, et comme une de mes grandes résolutions du moment est d’apprendre à coudre, il se pourrait que je le fasse moi-même…

  4. Ca a l’air super ce truc, faudra que je m’y essaye un jour…

  5. C’est un art que j’ai découvert il y a à peu près un an et j’avoue être fan. Je suis déjà grande utilisatrice de paréo, c’est tellement pratique, je j’associe le paréo au pliage de tissu.

  6. Ooops, dérapage de doigt. Si tu le permets, je mais sur mon billet du jour un lien vers le tien ici, car je trouve le tiens bien complet.

%d blogueurs aiment cette page :