Emma, ou pourquoi je lis un livre dont l’héroïne m’exaspère

Emma, chers lecteurs, est le personnage éponyme du roman de Jane Austen, un des auteurs anglais parmi les plus connus, et il est assez rare qu’une femme compte au panthéon national des écrivains d’une nation pour que ce soit signalé.

Emma a l’insigne honneur d’occuper mes pauses entre deux heures de travail acharné sur mon ordinateur pour ne pas friser l’épilepsie, ou de me distraire quand, logée chez Canarovore, celui-ci est occupé.

Canarovore étant un parfait gentleman, il ne manque jamais de marquer sa curiosité pour ce qui m’intéresse, je lui conte donc régulièrement où j’en suis dans ma lecture, et combien Emma est une enfant gâtée régnant sur sa province avec une prétention qui n’a d’égale que sa jalousie envers toute personne la supplantant en talents (ce qui n’aurait pas lieu d’être, note l’auteur, si Emma s’adonnait aux arts avec davantage de constance).

Canarovore, qui est quelqu’un de cohérent par-dessus le marché, s’étonne alors que je poursuive ma lecture. Cela fait tout de même 2 jours, 32 chapitres et 315 pages que je grommelle qu’Emma est une petite idiote ! (sans parler de mes grognements parce qu’il y a deux Mr. Knightley dont le prénom n’est évidemment jamais précisé)

Oui mais voilà : si Emma ne supporte pas d’avoir tort, Jane Austen s’est arrangée pour que le lecteur, lui, voie venir ce qu’il va lui advenir en réalité bien avant que cette pimbêche ne le devine. Moralité, vous poursuivez votre lecture pour prouver à un personnage fictif que c’est vous qui avez raison.
Bien joué, non ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

monde flottant alan spence thomas glover

Le monde flottant, par Alan Spence : un gaijin écossais à la conquête du Japon des samouraïs

C’est un beau livre dont l’intrigue se place quelque part entre le roman d’aventures, l’épopée …

4 commentaires

  1. Ma chère, cela s’appelle de la psychologie féminine … en d’autre terme, de la manipulation ! Un sport féminin très répandue (pour les hommes, on parlera de stratégie …) Petite bise dominicale ! =^^=

  2. Tiens, c’est marrant. Je tenais entre les mains il y a à peine 3h le DVD du film extrait dudit livre. Avec Gwyneth Paltrow et je ne sais pas qui. Et je me suis dit: “ah non, pas encore un truc de fille” et du coup, je l’ai reposé. Peut-être devrai-je le regarder? (oui, parce que me concentrer pour lire, en ce moment, c’est mission impossible)

  3. Le film est une bonne adaptation du roman. Pour ceux qui connaissent la série Rome, on y retrouve l’actrice qui joue ATIA en Jane Fairfax.

%d blogueurs aiment cette page :