Le meilleur thé du monde

Petite recette du bonheur simple :

  • Prendre un amoureux et une amie. Les réunir à Toulouse par un après-midi grisâtre, lors d’un rendez-vous place du Capitole pour un événement tombé à l’eau en raison de la tempête de la veille (en l’occurrence, des animations pour le nouvel an chinois).
  • Ne pas se laisser abattre. Se rendre au Bol bu, rue du May à Toulouse, sur une idée de l’amie en question.
  • S’émerveiller de la variété de thés proposés, puis s’en épouvanter : mais comment diantre choisir ?
  • Commander un “élixir d’amour”, pour son nom et sa description énigmatiques, empreints d’un lyrisme exalté (“mariage heureux de thés fins et de fleurs légendaires”).
  • Humer le parfum divin qui s’échappe de la théière.
  • Trouver un petit goût de guimauve au céleste breuvage.
  • Savourer.
  • Regretter de ne pas pouvoir acheter sur place de ce sublime mélange pour reproduire le prodige chez soi. Se promettre de revenir, pour la peine.
  • Découvrir de retour chez soi qu’il s’agit d’une spécialité de la maison Mariage Frères. Se réjouir que cette merveille ne soit pas réservée aux Parisiens.
Amateurs de thé toulousains, petit article qui nous apprend où se procurer les thés les plus délicats.

Et petite sélection (non exhaustive, puisque cet article est la preuve que j’en découvre encore de nouveaux !) de mes salons de thé favoris :

Le Salon d’Eugénie, situé rue des Lois, à deux pas de la fac d’Arsenal. La carte des thés me laisse rêveuse, celle des pâtisseries indécise, et à midi, on y déguste également de copieuses et délicieuses tartes salées. Le banoffee est une tuerie, et les serveuses sont bien aimables.

Le Bapz (rue de la bourse, non loin du métro Esquirol) est une valeur sûre à Toulouse. La décoration est très cosy et la carte résolument britannique : plus besoin de pousser jusqu’à Londres pour déguster de savoureux scones ! Le Bapz propose également des brunch. Attention : c’est souvent bondé, mais cela en vaut la peine !

Plus intime dans la même zone, le petit salon de thé Vert Caramel (rue des Paradoux, également à deux pas du métro Esquirol, mais du côté opposé de la rue de Metz par rapport au Bapz). Ambiance zen, délicieux gâteaux et thés parfumés, idéal pour un tête-à-tête en amoureux ou des confidences entre copines.

Encore un salon de thé à l’anglaise de Toulouse, c’est le Jardin des thés place Saint Georges. Décoration raffinée et service qui l’est tout autant, choix de thés à donner le vertige à votre dévouée bloggeuse, et généreuses parts de gâteaux.

Pour le dépaysement, passez vous étendre sur les coussins du Shambhala, rue Lakanal, entre la place Saint Pierre, célèbre repère d’étudiants fêtards (euphémisme pour fins soûls), et le Capitole. Accueil chaleureux (tout spécialement si vous êtes une “jolie gazelle” 😉 ), ambiance festive en soirée, mélanges de thés dont les noms à eux seuls font voyager, pâtisseries orientales et lassis indiens si vous n’êtes pas très eau chaude avec des feuilles dedans (hérétiques !).

La preuve est faite, si c’était encore à prouver, qu‘il fait bon vivre à Toulouse quand on est gourmet !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

Le jour où j’ai joué au Stade Toulousain

Ce qui fait de moi une Toulousaine ultime. Bon, mon Stade Toulousain à moi joue …

5 commentaires

  1. Eh bien je saurai où me balader quand je reviendrais à Toulouse!

  2. J’ai toujours su que j’étais une hérétique… une cathare…

  3. c trop la classe : j’ai pu visiter toutes ces merveilles ac toi pour guide! d’ailleurs à venir : le brunch quebecois ^^

  4. Je me permets d’ajouter pour toi qui es une amatrice de bons thés et qui as l’air de bien apprécier la culture japonaise une adresse incontournable à Paris :
    -CHAJIN, la maison du thé vert japonais : http://www.chajin-online.com/
    Tu y trouves des thés verts d’excellente qualité importés directement des meilleurs plantations de Shizuoka et d’Uji.
    Personnellement, cela fait presque un an que je ne vis plus en France, mais dès que je rentre à Paris, je me fais une réserve de Sencha et de Matcha!
    Avec du matcha de cuisine et de la farine de châtaigne, tu te fais un délicieux gâteau au thé vert.
    Sur place,dans une salle à tatami tu peux consommer une bouillon au thé vert accompagné de saumon et d’algues, suivie d’une glace au matcha, sur fond de musique zen ! Une expérience à tenter !

    Enfin, pour ce qui est du thé chinois, je te conseille de faire un tour à la Maison des Trois Thés (33 rue Gracieuse, pas loin du métro Monge, quartier Mouffetard)où tu trouveras des thés d’une qualité exceptionnelle, sélectionnés par un maître de thé, Maître Tseng (pour en savoir plus : http://www.humanite.fr/popup_imprimer.html?id_article=220774)

    Les thés y sont chers, il faut compter pour les premiers prix autour de 20 euros les 100 gr.
    Pour ma part, j’y achète du thé Wulong (notamment, Beauté académique au goût rustique, qui évoque la terre mouillée et le miel)que je fais infuser dans une petite théière en terre cuite (façon Gong Fu Cha), mais une théière en porcelaine convient aussi, et un thé blanc au jasmin à faire infuser de préférence dans un Zhong et dans une eau qui ne dépasse pas 80°C. L’astuce, il faut mettre 3/4 d’eau chaude, 1/4 d’eau froide.
    Je prend aussi souvent du Bao Zhong, un wulong plus léger, auquel j’ajoute parfois des boutons de rose. Mais c’est ma petite fantaisie personnelle…

%d blogueurs aiment cette page :