Gougueule est votre ami. Sinon, y a mon blog.

Londres, j’arrive !!!Dans la série “requêtes Gougueule de la mort qui tue pour de vrai”, voici très certainement celle qui m’a le plus fait compatir :

“je pars à Londres j’ai peur”

Il ne faut pas.
C’est très beau, Londres.
Et les Anglais sont des gens très accueillants.

Même que des fois, ils viennent vous aider alors que vous n’avez rien demandé. Si vous êtes un vrai Français bien de chez nous, vous serez non seulement surpris, mais presque outré par cette étrange coutume. Nan mais c’est un monde, si on n’a plus le droit d’être perdu et affamé en paix ! S’ensuivra un sermon irritant sur votre froideur typiquement franchouillarde, en langage politiquement correct, on appelle ça un choc culturel. R2D2 se fera un plaisir de vous le raconter, vous n’aurez pas à la forcer beaucoup.

Puis on peut y trouver un job si on est un peu acharné :

Avec l’aide du centre Charles Péguy, si vous descendez d’une fourmi et que vous avez suffisamment d’économies de côté. Une des solutions les moins stressantes puisque quel que soit votre pedigree, on vous promet de vous trouver un hébergement et des entretiens d’embauches. Les jeunes gens au téléphone sont rassurants et tout à fait charmants (voire un peu charmeurs… ). Seulement nous autres gens du Sud, forcément, on descend un peu plus de la cigale et une fois l’hiver venu, je n’avais plus de sous à envoyer pour mon dossier. D’où le recours à la solution n°2 :

Gumtree, où vous pouvez trouver tout, mais alors TOUT ce qu’il vous faut à Londres. Correspondant, job, logement… Tout, vous dis-je !
Il y a aussi Activate, qui vous envoie régulièrement une newsletter avec des offres d’emploi. Surtout si vous avez un peu d’expérience dans la restauration, et que cela vous tente de travailler à Wembley…
Mais en plus d’être méditerranéenne, je suis apprentie journaliste. Donc, par définition, j’avais peu de temps pour organiser tout ça. Et puis, cela demande une sacrée organisation. Je partais donc dans tous les sens jusqu’à ce qu’une lectrice de Princesse Audrey me recommande la solution n°3 :

Greataupair. Vous êtes logé, nourri, blanchi pour vous occuper d’un (souvent) adorable rejeton. Les demandes sont très diverses et les besoins bien différents : vous pouvez avoir à vous occuper d’un enfant relativement âgé, mais malade ou handicapé, ou, comme moi, d’un minuscule bout de chou dont les parents veulent travailler à domicile… Vous pouvez également postuler si vous êtes un individu mâle, songez que votre expérience peut être appréciable si vous avez à vous occuper d’un petit garçon…
Tout ce que vous avez à faire est de remplir une fiche avec vos caractéristiques (fumeur ou non, religion, permis de conduire, niveau d’études, langues étrangères pratiquées…). Si quelqu’un a été intéressé par une quiche comme moi, il y a forcément une famille que votre profil intéressera.

Et puis, à Londres, il y a des tonnes de CD à quelques £ qui n’attendent que vous ammicc.gif, des dizaines de restaurants chinois à Chinatown , et des tas d’expositions qui s’annoncent captivantes (l’armée de terre cuite d’un empereur chinois au British Museum, l’exposition d’art russe à la London’s Royal Academy of Arts…)

Bref, Londres ? Même pas peur.

Bon, d’accord : entre vous et moi, ces derniers jours, j’ai un peu flippé quand même. Oui, moi.
Pour des tas d’excellentes raisons (non, je ne suis pas d’un naturel angoissé. Et d’abord, qui vous l’a dit?) que je ne vous étalerai pas parce que c’est pas en vous disant à quel point je manque de confiance en moi que ça va s’arranger. Donc je vais appliquer une méthode qui a très bien fonctionné jusqu’à présent : Wait & See.

Et si je peux me permettre un dernier conseil : en parler à vos proches ne sert qu’à réaliser à quel point vos angoisses sont exagérées. Fort bien, consciemment, vous vous interdirez de vous monter des scenarii catastrophes parce que si Thomas peut, il n’y a pas de raison que vous n’y arriviez pas (Thomas, si vous me lisez, manifestez-vous, par pitié ! Ce suspense devient franchement insoutenable et Ami lecteur et moi-même ressentons un besoin avide de partager votre expérience !!!). Mais je vous garantis que votre subconscient ne se privera pas de vous tourmenter la nuit. Le meilleur remède contre le stress, c’est l’organisation. Pour ma part, une fois que j’ai barré une bonne dizaine de lignes de choses utiles à faire d’urgence avant de partir, je me suis sentie sou-la-gée.

Puis j’ai engrangé des tas de conseils utiles et adaptés à ma situation : “Tu n’auras qu’à la surveiller comme un CD très rare d’Idole Absolu et tout ira bien avec la petite”.
Si avec ça, je ne suis pas armée !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

monde flottant alan spence thomas glover

Le monde flottant, par Alan Spence : un gaijin écossais à la conquête du Japon des samouraïs

C’est un beau livre dont l’intrigue se place quelque part entre le roman d’aventures, l’épopée …

3 commentaires

  1. Merci pour ce très bel article qui éveille des échos (à peine) douloureux en moi. Putain de listes que je fais dans tous les sens (je pense bien sûr à les fusionner sur un de mes blogs histoire d’en faire profiter tout le monde)

    Et j’adore tes nouveaux petits smileys chats, ils sont trop kawaiiiii.

    Sinon je suis sûre que tout va bien se passer mais question qui tue : tu auras une connexion là-bas ??? (j’espère bien)

  2. Ha bas mince ! Nous aussi on peut faire fille au pair alors ? Ça c’est de l’info ! Et moi qui n’arrêtais pas de râler contre cette injustice persuadé du contraire… -_-

  3. Très bel article! plein de renseignements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :