La vie,on est toujours à pester contre elle et quand elle nous quitte,on râle (Roland Bacri)

La série noire continue : j’ai appris hier que l’un de mes innombrables cousins avait eu un accident de la route. Il est dans le coma. Il venait tout juste d’avoir un bébé avec son amie, une fille adorable au point que je me suis demandé pourquoi elle venait chercher les em…bêtements dans notre famille (parce que c’est à peu près tout ce qu’on récolte à nous fréquenter ^^’), mais avec laquelle il y a eu un peu d’eau dans le gaz dernièrement (éclair de lucidité?). Maintenant, je me demande qui peut bien s’occuper du bébé en question, ainsi que du 1er fils de mon cousin dont on n’a plus revu la mère depuis 5 bonnes années.
La vie est quand même une belle garce et quand elle a décidé de s’acharner sur vous, elle ne vous lache plus. Mais je crois que je l’aime bien quand même.

Mes bien chers lecteurs, je deviens complètement niaiseuse. Pensez oursons en guimauve enrobés de chocolat, pensez chamallows, pensez boîte à musique et Zébulon dans le Manège enchanté, vous tenez mon état d’esprit. Je plane dans les couloirs de la rédac’, je regarde passer les A380 par la fenêtre, le soleil brille et toutes les tuiles qui me tombent sur la tête n’auront pas raison de mon sourire tant que ma famille est plus soudée que jamais et que mes amis me soutiennent.

Nous sommes vendredi (waaah! le scoop!!!), et je me fais une joie de revoir mon Papounet, ma meilleure zamie, mon voisin préféré, m’sieur Marc qui a décrété qu’il me ferait un cadeau que je le veuille ou non, et Lapinout qui comme son nom l’indique, est un lapin, nom de code Cassegrain (c’est quoi, ce billet sous ecsta???). Même mon frère, té. Je vais me jeter sur eux et les étouffer de câlins. Petite pensée pour ma Gemini Criquet que même Akismet l’antispam qui vous veut du bien il sent que c’est une dévergondée et il me censure ses coms. Même moi je bosse pas un dimanche!

Je rentre donc à Paris ce week-end, renouer avec ce(ux) dont je me suis éloignée trop longtemps. Et comme ma connexion fait des siennes, je risque fort de ne pas blogger avant mon retour au boulot. Ne vous faites donc pas de souci si vous n’avez pas de nouvelles!

PS : Promis, je dormirai dans l’avion et débarquerai un peu moins givrée du cerveau gauche.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

monde flottant alan spence thomas glover

Le monde flottant, par Alan Spence : un gaijin écossais à la conquête du Japon des samouraïs

C’est un beau livre dont l’intrigue se place quelque part entre le roman d’aventures, l’épopée …

Un commentaire

  1. La vie est une garce, c’est vrai… Mais elle finit bien par nous lâcher un moment pour s’attarder sur quelqu’un d’autre.

    Je suis certainement mal placée pour dire quoi que ce soit, mais j’espère que les choses rentreront dans l’ordre, ou du moins que ça se calmera de ton côté.

    J’adhère totalement à ton côté niaiseux :p
    Franchement, de temps en temps, ça fait pas de mal je pense et si tu en as besoin, alors ne t’en prives pas après tout ^^
    J’espère que tu passeras tout de même un bon week-end 🙂

    Courage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :