Monkey : Journey to the West

Poster

Qu’est-ce que c’est?
Un opéra chinois (ne partez pas!), avec des acrobates, danseurs, jongleurs…

De quoi ça parle?
D’un singe en quête de gloire et d’immortalité. Un peu couillon sur les bords, le singe, mais terriblement attachant.

D’où ça sort?
Au tout départ, d’un classique de la littérature chinoise, traduit en français par “La pérégrination vers l’Ouest”, par Xi You Ji. Très honnêtement, je ne suis pas arrivée au bout. C’est long, très long. Mais plein de fantaisie, de poésie, de personnages hauts en couleurs, si vous avez du temps à y consacrer.
De toute manière, dans la tête des créateurs du spectacle susnommé (ahah, ça devient intéressant!), c’est surtout une adaptation de la série télévisée qui en est le dérivé. Si ça vous éclate de le regarder en VO, la quasi-totalité est disponible sur Dailymotion.

C’est de qui?
Idole Absolu, évidemment, qui d’autre?

Damon Albarn

Vous en voyez beaucoup, vous, qui se lanceraient dans un truc pareil?
Mais comme le Damon est un animal grégaire, il aime bien entraîner d’autres cinglés copains dans ses délires. Ici Jamie Hewlett, dessinateur de Tank Girl et créateur des Murdoc et autre Noodle de Gorillaz.

Jamie Hewlett
Tank Girl

Nos deux comparses débauchent le metteur en scène chinois Chen Shi-Zheng, qui a l’air sérieux comme ça mais ce n’est qu’une façade, il est peut-être encore plus gravement atteint que les 2 autres.

Chen Shi Zheng

Le trio squatte la scène du festival de Manchester, fait un tabac, et pour une fois, c’est NOTRE pays qui est élu prochain point de conquête.

Trio

C’est où?
Au théâtre du Châtelet, à Paris. La prochaine étape de Monkey sera Berlin.

C’est quand?
A partir du 26 septembre, jusqu’au 13 octobre. Le théâtre du Chatelet a récemment ajouté plusieurs représentations à celles initialement prévues.

Qu’est-ce que la critique en dit?
Que du bien à Manchester
Encourageant pour le Times
Intéressés chez Classiquenews
Le Figaro vous explique le pourquoi du comment
Des passages à vide, selon Le Journal du Dimanche
Un opéra-ovni d’après 20 minutes
Gorillaz dépoussière la littérature chinoise pour les Inrocks
L’AFP qualifie Damon d’ethnomusicologue
Le Monde a vu un Monkey plus visuel que musical
Libé trouve Monkey “visuellement fringant”
Pas de cadeau pour Damon, mais les Echos n’ont pas été déçus

Une interview de Chen Shi Zheng dans le 20 minutes
Une interview -un peu laborieuse à mon goût- de Damon dans le Nouvel Obs

Les inrocks
Flavor numéro 23

Quelques critiques (dont celles de notre amie Maryse 🙂 ) sur le forum The Servant

Pourquoi y aller?
Parce que le Damon et le Jamie ont oublié d’être bêtes, et ont comme par hasard annoncé il y a peu la fin de Gorillaz. Toute la presse annonce donc l’événement comme une des dernières apparitions de Gorillaz.

Jamie Hewlett & Damon Albarn

Sauf que Gorillaz n’est pas mort, un film est encore en préparation.
Vous me connaissez, je préfère vous mettre face à des arguments plus concrets, et le site du théâtre du Chatelet nous en fournit gracieusement quelques uns :

– Mon extrait favori de la musique composée par Damon Albarn (d’après mes sources, et je les tiens pour fiables, il tiendrait Monkey pour un de ses meilleurs travaux. Et d’après mes oreilles, il a ses raisons.) :

– De magnifiques fonds d’écran des dessins de Jamie Hewlett :

Dragon

Monkey

– Des photos de l’opéra, costumes dessinés par Jamie (j’ai un faible pour le cheval et Tripitaka):

Le cheval

Journey to the west

– Des vidéos :
Le résumé de l’histoire :
[dailymotion id=2aO50snJSNMPEloZY]

Un reportage durant la préparation du spectacle. Où l’on apprend que Jamie connaît quelqu’un qui ressemble drôlement à un Singe (on ne s’en serait pas duuuuuu tout douté), que Damon aime les fruits et que ça ne doit pas être commode tous les jours de bosser avec lui. Les artistes chinois sont tout simplement stupéfiants.

Moi, j’ai déjà mes billets (pour la dernière représentation!). Pas vous?

Boutique en ligne
Myspace (avec d’autres critiques sur le blog)

*Pour mon bonheur et le vôtre (car vous êtes heureux, n’est-ce pas?), ce billet est susceptible d’être enrichi ultérieurement! ^^*

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

Lola Bensky par Lily Brett : stars du rock, antisémitisme et problèmes de poids

Je m’attendais à autre chose de la part de ce livre : un hymne rock’n’roll …

10 commentaires

  1. La musique est un peu spéciale quand même. Mais bon si elle l’était pas, ça serait pas du Damooooon.

    Voilà sinon c’est officiel nous ne seront pas à la même séance. Mais on parlera le lendemain 😉

  2. “Sauf que Gorillaz n’est pas mort, un film est encore en préparation.” Et un troisième et dernier album selon ton update (dernier paragraphe de l’article des inrock).
    Comme quoi quand y en a plus y en a encore!

  3. pour ce que j’en sais, l’album en question ne serait rien de plus que la bande originale du film. mais c’est déjà ça. Même si je ne pense pas que Gorillaz soit ce que Damon a fait de mieux musicalement parlant. Comparé au reste de son oeuvre, s’entend.

  4. merci pour ton post si complet! j’ai vu le spectacle le we dernier et il est absolument sublime (faudra que je poste une critique sur mon lj). la bo est moins pop que ce que j’attendais, mais elle n’en reste pas moins géniale -dommage qu’elle ne soit pas dispo d’ailleurs! 🙁 le public était très enthousiaste dans l’ensemble (standing et tout et tout); néanmoins spéciale dédicace au vieux crouton assis à côté de moi, qui n’a pas arrêté de souffler pendant toute la 2e partie/n’a pas applaudi, et à qui j’aurais bien aimé mettre ma main sur sa g…

  5. Tiens tiens en cherchant des vidéos (illégales) du spectacle, j’ai trouvé ta bande annonce et… ce très chouette reportage de France 3.

    http://www.dailymotion.com/video/x35wxm_dlr-de-france-3-idf-avec-monkey-jou

    Mention spéciale au présentateur à la prononciation magnifique de “Monké djourné tou ze ouesteu” ^^’

  6. J’ai entendu pas mal de critiques pourries sur Monkey – Trooop n’importe quoi !!
    J’était comme un gosse complètement hystérique (même si l’Idole Absolu était pas là :D) c’était trop bien (c’était pas assez long même). Après je marchais comme Tripitaka en allant au lycée – (La hooonte T T)…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :