Jarvis strikes back

Jarvis Cocker aime rendre service. Nous avons déjà vu comment ne pas perdre de temps avec un mec qui ne veut pas faire de projets, et comment s’en tirer élégamment lors d’une rupture lacrymogène.
Leçon numéro 2 du chapitre sur la rupture : humiliez votre futur-ex avec classe.

Ciao! – Jarvis Cocker & Lush :

Si j’étais chanteuse, je tuerais pour faire un duo avec Jarvis.

Jarvis Cocker

Et tout naturellement, son talent, son charisme et sa sensualité m’éclipseraient totalement.
C’est là que j’interviens, et que je vous parle un peu de Lush parce que ces britanniques méritent bien qu’on retienne leur nom. Le groupe aura eu une durée de vie assez courte puisque né en 1988 et séparé en 1998, suite au suicide du batteur. Ils auront tout de même eu le temps de produire quelques petits bijoux :

500 (Shake, Baby, shake) – Lush :

LUSH-500 (SHAKE BABY SHAKE) par pierrot77

Pour One hell of a party, en revanche, je ne ferai pas de publicité à Air, d’une part parce qu’ils ne m’ont pas attendue pour se faire une réputation ^^’, ensuite parce que là, je ne peux rien pour eux, tout ce que vous retiendrez après avoir entendu ce morceau envoûtant, c’est que si les anges ont une voix, Jarvis n’a certainement rien à leur envier.

Et si je vous dis “Weird sisters”? Vous vous souveniez que les musiciens de Radiohead (dans le genre “je passe incognito”, on a fait mieux) avaient trempé là-dedans? Franchement?
Je ne vous en veux pas, c’est évident que Jarvis crève l’écran.
C’est même à moi qu’il faut faire des reproches, car j’ai complètement oublié de vous présenter leur meilleure chanson :

S’il vous fallait encore une preuve du goût très sûr de Jarvis pour choisir ses collaborateurs, il a également travaillé avec le groupe The Pastels pour la leçon numéro 3, gardez votre copine ;):

Je vous aurais bien dit aussi que Jarvis a eu du nez en travaillant avec Marianne Faithfull. Mais vu que l’album Kissin’ Time déborde de collaborations fructueuses avec Blur et Beck, je dirais plutôt que c’est cette Grande Dame qui fait preuve d’un goût infaillible.

Kissin Time - Marianne Faithfull

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

Lola Bensky par Lily Brett : stars du rock, antisémitisme et problèmes de poids

Je m’attendais à autre chose de la part de ce livre : un hymne rock’n’roll …

Un commentaire

  1. Et bien encore des découvertes, je connaissais un peu Jarvis, mais sans plus et j’accroche bien avec sa voix. Le reste, je ne connaissais pas du tout, donc je découvre ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :