Lost in the supermarket

Quand on commence à penser que sa vie n’est qu’une suite d’examens qui feront de vous un échec sur pattes si jamais vous échouez (no future) –comprenez que je viens de passer une semaine de révisions terrée dans mon appart à ne sortir que pour aller poster des CV, tout en culpabilisant de ne pas prendre des leçons de conduite- aller faire ses courses devient un moment de socialisation intense et de détente psychologique.
Seulement, à l’heure à laquelle je vais faire mes courses, il n’y a que des mémés sur mon terrain de chasse.
Proportionnellement, ça fait moins de peuple que le rush du samedi après-midi.
Mais qualitativement…
Les mémés, c’est adorable…

“Mademoiselle… Vous avez oublié quelque chose”
Effectivement. Paquet de chewing gums rouge sur fond de panier rouge, j’ai failli oublier mon nécessaire de survie pour cette semaine de partiels. Sachant que je mâche du chewing gum comme d’autres fument, c’est à dire un paquet par jour à raison d’une gomme par bouffée d’angoisse, j’ai essayé d’arrêter mais j’ai pris 3 kilos, cette brave dame vient de me sauver la vie.
“Ah oui, tiens… Merci”
Je sors mon sac-recyclable-qui-évite-de-polluer-en-utilisant-des-centaines-de-sacs-en-plastique-qui-mettent-100-ans-à-se-dégrader.
“Moi, j’oublie toujours le mien”, observe en soupirant ma sauveuse.
Ah, ça… Après le passage à l’euro et l’absence de clim dans les maisons de retraite, c’est la dernière trouvaille des grands de ce monde pour torturer les personnes âgées.
“Ah… Moi, le mien traîne dans le passage, chez moi, alors bon, je risque pas de l’oublier…”
Félicitations. En 2 minutes, je viens de passer pour une jeune taupe intoxiquée du chewing gum et bordélique.

Mais parfois, les vieilles dames, ça mord.

“Pardon, je suis handicapée, je veux passer.”
Moi, bonne fille, ben… Je me pousse. La mémé passe. Arrive mon tour. La dame derrière moi, scandalisée, à la caissière blasée (pensez, elle en voit d’autres, la pauvre) :
“Ben… Pourquoi elle passe???”
Moi : “C’est une caisse prioritaire. Elle est handicapée…”
Elle : “Hein? Regardez-là, elle est toute pimpante!!! Est-ce que j’embête le monde avec mon dos, moi? Elle vous a montré sa carte??? Et puis vous vous rendez compte? Elle m’a dit “poussez-vous”!!! ”

Je ne sais pas laquelle des 2 était la plus diabolique.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

#Onsème pour sauver les abeilles… Même sur son balcon !

Qu’il s’agisse de se mobiliser contre le cancer avec l’Institut Curie, ou aujourd’hui avec l’Observatoire …

7 commentaires

  1. j’m tro ta vie frite!!!
    je suis toute contente qd ya d nouvo trucs a lire com dirai l’autre : ‘j’ai pa d vie’ mais la je sors d’une colle d physiq alor je suis hs pr au moins une semaine
    bisous

  2. ouaahhh j’avais pas encore vu t’as tout changé ton blog^^, moi faut dire qu’avec mes ptits soucis je touche plus au miens 😛
    terrible la ptite histoire des mémés^^

  3. Alors, ça marche les exams ???
    Retourner le couteau dans la plaie…

  4. ah les mamies… toutes les mêmes, tres attachantes mais le comportement peut vite changer lol ayant travaillé en maison de retraite je connais…

  5. Ma Belle, ton histoire vécue m’a fais rire, mais le plus triste c’est justement qu’elle est vraie…..
    Bon courage et MERCI de me suivre:D

  6. moi aussi j’ai u droit a ma dose de mamie ajd… ca me fait penser : ct pas toi qui a assisté a un vol d’aiguilles a tricotter ?

  7. Bises et merci d’avoir pris de mes nouvelles, je vais mieux avec les antibio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :